[FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum]
Back to the frontpage
MALMÖ 2008 | ATHENA 2006 | LONDON 2004 | PARIS 2003 | FIRENZE 2002
FSE-ESF - Menu
Prep Process (EPA-AEP)
About ESF 2012
About Istanbul 2010
About Malmö 2008
About Athens 2006
About London 2004
About Paris 2003
About Firenze 2002

Europe on the move
European Conferences/Manifestations
Analysis/ statements for a better world

Social Forums in the World
World Social Forum
Southern Africa Social Forum (SASF)
South Asia Social Forum (SASF)
Mesopotamia Social Forum

European Social Forum Networks
Correos de los movimientos sociales
Public services
Charter // another Europe
Education

Memoria Viva
Tools and contents
Athens 2006 Reports
London 2004 Reports
Paris 2003 Reports
Other docs Paris 2003
Social Movements

FSE-ESF [ACCESS WORKSPACE]
NEW WORKSPACE
OPEN ESF HOMEPAGE

FSE-ESF [MAILING LIST]
ESF-FSE LISTS
- EUROPEAN LIST (fse-esf)
- FRENCH LIST (CIFs)
- ALL THE LISTS

FSE-ESF [SEARCH]
SEARCH IN THE SITE
ADVANCED RESEARCH
 
Memoria Viva // Paris 2003 Reports // Confrontations and articulations //

Les "élections présidentielles" du 5 octobre 2003 en Tchétchénie : dernière phase d’un processus de déshumanisation ? [fr]
3 January 2004

 

Le 5 octobre 2003 se sont déroulées en Tchétchénie des élections présidentielles consacrant le processus de « normalisation » prôné depuis plusieurs mois par le Kremlin.

Mais au-delà même des manipulations et de la mascarade électorale, le résultat en est effrayant pour les Tchétchènes : ils sont encore plus seuls, isolés, pris en étau entre les déclarations officielles russes d’une normalisation définitive de la situation en Tchétchénie entérinée par ces élections, déclarations aussitôt agréées par l’occident, et localement une violence qui ne fait que s’accroître, venant aujourd’hui non seulement des Russes, mais aussi des milices dont s’est entouré le nouveau président tchétchène, composées de véritables bandits qui sèment une terreur sans limite.

Enfermés sur leur propre territoire, les civils tchétchènes n’ont plus rien ni personne vers qui se tourner et de qui attendre quoi que ce soit, pris au cœur d’un conflit qui s’enlise, d’une société qui s’abîme dans le désordre, la peur, la délation, la déstructuration totale.

C’est sans aucun espoir et donc sans aucun projet que les gens vivent aujourd’hui en Tchétchénie. Ne restent que la survie quotidienne, et le désespoir.






 
article au format texte pour impression Print this article
ORGANISATIONS
No organisation for this doc
> All the organisations


SPEAKERS
- ISAMBARD Bleuenn
>> All the speakers


THEMES
- VIOLENCE
>> All the thematics


COUNTRIES/REGIONS
- RUSSIA
- CHECHEN REPUBLIC
>> All the countries/regions
FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum
Website built with SPIP, free-software | Hosted by the RAS, Union and Organization Network | CONTACTS | WEBMASTER | FRONT |ADMIN