FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum - Les poétiques de la résistance, et après ?
[FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum]
Back to the frontpage
MALMÖ 2008 | ATHENA 2006 | LONDON 2004 | PARIS 2003 | FIRENZE 2002
FSE-ESF - Menu
Prep Process (EPA-AEP)
About ESF 2012
About Istanbul 2010
About Malmö 2008
About Athens 2006
About London 2004
About Paris 2003
About Firenze 2002

Europe on the move
European Conferences/Manifestations
Analysis/ statements for a better world

Social Forums in the World
World Social Forum
Southern Africa Social Forum (SASF)
South Asia Social Forum (SASF)
Mesopotamia Social Forum

European Social Forum Networks
Correos de los movimientos sociales
Public services
Charter // another Europe
Education

Memoria Viva
Tools and contents
Athens 2006 Reports
London 2004 Reports
Paris 2003 Reports
Other docs Paris 2003
Social Movements

FSE-ESF [ACCESS WORKSPACE]
NEW WORKSPACE
OPEN ESF HOMEPAGE

FSE-ESF [MAILING LIST]
ESF-FSE LISTS
- EUROPEAN LIST (fse-esf)
- FRENCH LIST (CIFs)
- ALL THE LISTS

FSE-ESF [SEARCH]
SEARCH IN THE SITE
ADVANCED RESEARCH
 
Memoria Viva // Paris 2003 Reports // Against merchandising processes //

Les poétiques de la résistance, et après ? [fr] | it
3 December 2003

Ce qui est arrivé de Seattle à Cancun n’est rien d’autre que la prise de parole des peuples, des femmes et des hommes qui ont commencé à représenter la possibilité de construire un autre monde. Le mouvement des mouvements a engendré les prémices d’ une résistance nécessaire. Un fait anthropologique, encore plus que politique. Un fait culturel, collectif. Dans l’époque de la négation des droits, de la marchandisation de la vie et de la guerre préventive à la terreur les réalités qui nous entourent sont en transformation continue. Le neo-liberalism utilise les procèssus linguistiques, relationnels et communicatifs en les mettant au centre des procèssus de valorisation économique et en les transformant en moteur du procès productif, aussi bien des produits matériels que des produits immatériels (les informations, les logiciels, les instruments cognitifs et d’application en générale). Une pensée unique, celle de l’empire, capable aussi d’homologuer la création artistique et l’expression des identités culturelles.



 

Mais la réalité d’aujourd’hui est habitée par la richesse de millions de femmes et hommes en lutte quotidienne pour changer leur propre destinée de misère et pour décider de leur propre avenir de manière autonome. Et cela, on ne peut pas le limiter par des régles. Une culture d’activation des corps, de libération des esprits et d’explosion des pratiques est en train de se diffuser. Une culture qui récupère son propre rôle social, dans une nouvelle association entre artistes, acteurs sociaux et intellectuels, pour le changement.

Dans un travail constant et créatif sur les territoires, pour construire la création et la diffusion culturelle dégagées des dynamiques commerciales, basées sur les besoins de libération des individus et des groupes, la volonté de produire de nouvelles relations entre les hommes et les institutions. Des Balkans à l’Irak, en passant par le continent africain ou l’Argentine des piqueteros à la France du “26 juin”. Les gens d’art et culture ont traversé la réalité avec leur présence active.

Maintenant aussi . Besoins, expérimentation et projets. Cette présence augmente et continue à produire une contribution centrale et stratégique pour l’initiative sociale d’aujourd’hui. Ce sont des hommes et des femme capables de projeter et de réaliser une alternative, des nouvelles poétiques. De construire le parcours pour sortir de la phase de la résistance.

Propositions

Créer un réseau européen d’artistes, de groupes et de mouvements culturels et artistiques engagés ou décidés à s’engager pour oeuvrer à la transformation et au changement social.

Travailler pour améliorer et intensifier la relation entre la pensée et les poétiques culturelles et sociales et la pratique politique et sociale des luttes collectives.

Mise en oeuvre

- En réalisant des réseaux nationaux qui puissent exprimer la réalité et les horizons des territoires artistiques et culturels de chaque pays. En favorisant la rencontre et en les mettant en relation avec des rendez-vous périodiques de “l’Assemblée des artistes et des mouvements culturels et artistiques en lutte” qui se réunira pour la première fois pendant le FSE 2003.

- En créant un projet culturel de communication (web) qui permette un contact, un échange et un projet possible et concret dans le temps.

- En confirmant l’engagement collectif et la proposition pour la réalisation de campagnes nationales et européennes aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du FSE. Impliquer les mouvements sociaux, artistiques, politiques et culturels, tous ensemble pour construire une autre Europe.

- En facilitant un contact constant entre les différents réseaux .

P.-S. Forum del teatro, Italie






1 Message

 
article au format texte pour impression Print this article
ORGANISATIONS
- Forum del teatro italiano
> All the organisations


SPEAKERS
- BIOSA Maurizio
>> All the speakers


THEMES
- SOCIAL MOVEMENT
- ARTISTS
- CULTURE
- RESISTANCE
>> All the thematics


COUNTRIES/REGIONS
No key-word for this doc
>> All the countries/regions
FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum
Website built with SPIP, free-software | Hosted by the RAS, Union and Organization Network | CONTACTS | WEBMASTER | FRONT |ADMIN