[FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum]
Back to the frontpage
MALMÖ 2008 | ATHENA 2006 | LONDON 2004 | PARIS 2003 | FIRENZE 2002
FSE-ESF - Menu
Prep Process (EPA-AEP)
About ESF 2012
About Istanbul 2010
About Malmö 2008
About Athens 2006
About London 2004
About Paris 2003
About Firenze 2002

Europe on the move
European Conferences/Manifestations
Analysis/ statements for a better world

Social Forums in the World
World Social Forum
Southern Africa Social Forum (SASF)
South Asia Social Forum (SASF)
Mesopotamia Social Forum

European Social Forum Networks
Correos de los movimientos sociales
Public services
Charter // another Europe
Education

Memoria Viva
Tools and contents
Athens 2006 Reports
London 2004 Reports
Paris 2003 Reports
Other docs Paris 2003
Social Movements

FSE-ESF [ACCESS WORKSPACE]
NEW WORKSPACE
OPEN ESF HOMEPAGE

FSE-ESF [MAILING LIST]
ESF-FSE LISTS
- EUROPEAN LIST (fse-esf)
- FRENCH LIST (CIFs)
- ALL THE LISTS

FSE-ESF [SEARCH]
SEARCH IN THE SITE
ADVANCED RESEARCH
 
European Social Forum Networks // Public services //

"PAS TOUCHE AU BIEN PUBLIC!", APPEL DU RESEAU EUROPEEN POUR LES SERVICES PUBLICS au FSE de Malmö [fr] | en | es
1 October 2008

 

voir aussi ci-dessous en pièce jointe

A la suite de la déclaration d’Athènes, issue du FSE 2006, qui a vu la création du Réseau Européen pour les Services Publics, Nous, citoyen-ne-s, membres de syndicats, d’associations non gouvernementales et d’autorités locales, rassemblé-e-s au 5ème forum social européen déclarons :

-  Nous constatons que les politiques européennes continuent leurs attaques sur le bien commun et les services publics, à travers les libéralisations et privatisations, créant plus de précarité et d’injustice au sein de l’Union Européenne et des pays candidats. Ces politiques sapent la démocratie, niant le droit des citoyens à la participation et au contrôle des services publics. Nous dénonçons le programme de l’Union Européenne ancré sur les intérêts des multinationales au détriment de l’intérêt général. La crise qui balaye actuellement le monde révèle plus que jamais les conséquences désastreuses des politiques néolibérales.

-  Cette offensive sur les services publics montre son inefficacité pour les usagers, dont les migrants : Les prix grimpent alors que l’accès et la qualité du service rendu reculent. Les inégalités territoriales et sociales s’accentuent. De plus, les salariés sont menacés par des attaques au droit du travail, considéré commun un obstacle à la concurrence.

-  Nous dénonçons la position de la Commission Européenne et des gouvernements nationaux qui ont bloqué l’adoption d’une directive cadre malgré une large mobilisation rassemblant syndicats, partis politiques et citoyens.

-  En dépit de l’échec du cycle de Doha et des négociations sur l’AGCS à l’OMC, l’Union Européenne continue à exporter son modèle néolibéral à travers sa stratégie “Global Europe” qui représente une menace pour les pays non –européens en créant des partenariats déséquilibrés basés sur des accords de libre-échange. Cette stratégie affecte également les citoyens européens en aggravant la dérégulation et diminuant les acquis sociaux au sein de l’Union Européenne.

-  Face à l’urgence de la crise climatique, l’expansion des services publics doit permettre de lier les luttes pour un contrôle public des services avec celles des mouvements environnementaux. Les services publics sont un moyen efficace de contrôler l’utilisation des ressources naturelles, l’énergie en premier lieu. Pour ces raisons la mobilisation sur le changement climatique en décembre 2009 à Copenhague nous donne l’opportunité de construire des liens et de nouvelles alliances entre syndicats, ONG et citoyens promouvant de nouvelles stratégies. Nous sommes convaincu-e-s qu’une large coalition est possible entre syndicats, ONG, partis politiques et associations de citoyens dans chaque pays et au niveau européen. La démocratisation des services publics est la pierre angulaire d’un modèle social européen.

Pour ces raisons:

- Nous appelons à une large mobilisation sur la question du bien public, pour coordonner nos luttes au niveau européen, en interpellant spécifiquement les institutions européennes.

- Nous proposons d’organiser un événement avant les élections européennes, qui mettra la question des services publics et du bien commun au cœur du débat sur l’Europe sociale. Nous nous engageons à interpeller les députés européens sur leur programme sur ces questions par tous les moyens, dont un questionnaire.

- Nous soutenons et promouvons une campagne d’information pour défendre, améliorer et démocratiser les services publics, en établissant un état des lieux prouvant l’inefficacité des politiques de privatisation en matière de prix, de qualité de service et d’impact sur l’emploi.

- Nous soutenons les luttes locales et globales contre les privatisations et leurs effets. Aujourd’hui, nous soutenons les luttes pour leur dignité des travailleurs d’Alitalia et exprimons notre solidarité envers les travailleurs d’Olympic Airlines. Nous saluons aussi la lutte des citoyens de Leipzig pour défendre leurs services publics au moyen d’un referendum.

Word - 35.5 kb
"PAS TOUCHE AU BIEN PUBLIC!", APPEL DU RESEAU EUROPEEN POUR LES SERVICES PUBLICS au FSE de Malmö





 
article au format texte pour impression Print this article
ORGANISATIONS
No organisation for this doc
> All the organisations


SPEAKERS
No key-word for this doc
>> All the speakers


THEMES
No key-word for this doc
>> All the thematics


COUNTRIES/REGIONS
No key-word for this doc
>> All the countries/regions
FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum
Website built with SPIP, free-software | Hosted by the RAS, Union and Organization Network | CONTACTS | WEBMASTER | FRONT |ADMIN