FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum - Faire tomber les murs, là-bas et ici
[FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum]
Back to the frontpage
MALMÖ 2008 | ATHENA 2006 | LONDON 2004 | PARIS 2003 | FIRENZE 2002
FSE-ESF - Menu
Prep Process (EPA-AEP)
About ESF 2012
About Istanbul 2010
About Malmö 2008
About Athens 2006
About London 2004
About Paris 2003
About Firenze 2002

Europe on the move
European Conferences/Manifestations
Analysis/ statements for a better world

Social Forums in the World
World Social Forum
Southern Africa Social Forum (SASF)
South Asia Social Forum (SASF)
Mesopotamia Social Forum

European Social Forum Networks
Correos de los movimientos sociales
Public services
Charter // another Europe
Education

Memoria Viva
Tools and contents
Athens 2006 Reports
London 2004 Reports
Paris 2003 Reports
Other docs Paris 2003
Social Movements

FSE-ESF [ACCESS WORKSPACE]
NEW WORKSPACE
OPEN ESF HOMEPAGE

FSE-ESF [MAILING LIST]
ESF-FSE LISTS
- EUROPEAN LIST (fse-esf)
- FRENCH LIST (CIFs)
- ALL THE LISTS

FSE-ESF [SEARCH]
SEARCH IN THE SITE
ADVANCED RESEARCH
 
Memoria Viva // Paris 2003 Reports // Confrontations and articulations //

Faire tomber les murs, là-bas et ici [fr]
14 November 2003

Avec l’assassinat de Rabin en 1995 et la montée de la droite au pouvoir en Israël, une nouvelle stratégie est mise en place: l’apartheid.



 

- 1) Le mur et les Bantoustans en sont l’exemple le plus frappant, mais aussi le débat qui emerge sur le “bi-nationalisme” (Burg, Benvenisti). L’apartheid n’est pas seulement une réalité israélo-palestinienne, mais mondiale: la croisade anti-musulmane de Bush, la fracture Nord-Sud, Schengen…

- 2) Il n’y a plus de guerres locales mais des batailles locales d’une guerre globale, celle du néo-libéralisme militariste contre les peuples. C’est bien la raison de l’intérêt grandissant des citoyens européens pour la Palestine. De la mission Bove aux milliers de drapeaux palestiniens à Florence. L’opinion publique a basculé, dans un engagement citoyen global contre l’injustice dont souffrent les Palestiniens.

- 3) L’ont compris nos adversaires qui ont lancé une contre-offensive en se servant de l’infâme accusation d’antisémitisme contre le mouvement alter-mondialiste: de Bové à Tareq Ramadan, des provocations du Hashomer Hatsair aux accusations de Rouges-Noirs-Bruns de Cuikerman.

- 4) Il ne faut pas se limiter à la défense contre ces accusations infamântes, mais contre-attaquer: Comment? En renforçant notre unité pour faire tomber les murs. En renforçant l’alliance nord-sud, en créant un front blanc-beur-noir contre les accusations de rouge-noir-brun. En restant les combattants les plus déterminés contre toute forme de discrimination, de racisme et d’apartheid. En étant très vigilants contre ceux qui veulent diviser notre mouvement par le chantage à l’antisémitisme.

- 5) Depuis la mission Bové nous avons fait de grands progrès: de Saint Denis à Jakarta, de Bethlehem à Bilbao – créer une réflexion militante tri-partite: Palestiniens-Israéliens-Internationaux pour élaborer une stratégie globale de lutte contre l’apartheid.

- 6) Seule une lutte conjointe palestino-israélienne peut mettre en échec l’apartheid de Sharon;seul le mouvement alter-mondialiste peut, sur une base anti-raciste et internationaliste, mettre en échec le communautarisme, les guerres tribales, les conflits ethniques. En mettant le droit et non la tribu au centre de nos mobilisations, là-bas (en Palestine) comme ici en Europe.

Propositions alternatives

- 1) Mettre au coeur de nos actions, ici et là-bas, la lutte contre les murs et pour le “vivre-ensemble”; transformer le 9 Novembre en une journee mondiale contre les murs;

- 2) En Europe: renforcer la campagne pour la suspension de l’accord d’association en le liant à la mise en place d’un système d’apartheid.

- 3) Reprendre l’appel de Jakarta pour un observatoire international de l’apartheid en Palestine et pour la mise en place d’un tribunal international contre les crimes de guerre dans les territoires occupés;

- 4) Mener, en Europe, une campagne judéo-arabe (en particulier en direction des “communautés” musulmanes et juives) pour la Palestine, et contre la communautarisation du conflit et de la solidarité, contre l’instrumentalisation de l’antisémitisme.

Mise en oeuvre

- 1) Multiplication des rencontres tri-partites (Palestiniens, Israéliens, Internationaux) pour stratégiser et globaliser la lutte pour les droits des Palestiniens et pour une paix basée sur le droit.

- 2) Mise en place de trois groupes de travail tri-partites
- sur l’observatoire de l’apartheid et le mur en Palestine
- sur le tribunal international
- sur la campagne de lobbying pour la suspension de l’accord d’association

- 3) Poursuivre et coordonner la réflexion stratégique tri-partite entreprise à Saint-Denis (voir appel de Saint Denis), et poursuivie à Jakarta, Bethlehem et Bilbao.






1 Message

 
article au format texte pour impression Print this article
ORGANISATIONS
No organisation for this doc
> All the organisations


SPEAKERS
- WARSCHAWSKI Michel
>> All the speakers


THEMES
- CONFLICT
>> All the thematics


COUNTRIES/REGIONS
- PALESTINE
- ISRAEL
>> All the countries/regions
FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum
Website built with SPIP, free-software | Hosted by the RAS, Union and Organization Network | CONTACTS | WEBMASTER | FRONT |ADMIN