FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum - L’Europe porte en elle l’antidote au capitalisme à outrance
[FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum]
Back to the frontpage
MALMÖ 2008 | ATHENA 2006 | LONDON 2004 | PARIS 2003 | FIRENZE 2002
FSE-ESF - Menu
Prep Process (EPA-AEP)
About ESF 2012
About Istanbul 2010
About Malmö 2008
About Athens 2006
About London 2004
About Paris 2003
About Firenze 2002

Europe on the move
European Conferences/Manifestations
Analysis/ statements for a better world

Social Forums in the World
World Social Forum
Southern Africa Social Forum (SASF)
South Asia Social Forum (SASF)
Mesopotamia Social Forum

European Social Forum Networks
Correos de los movimientos sociales
Public services
Charter // another Europe
Education

Memoria Viva
Tools and contents
Athens 2006 Reports
London 2004 Reports
Paris 2003 Reports
Other docs Paris 2003
Social Movements

FSE-ESF [ACCESS WORKSPACE]
NEW WORKSPACE
OPEN ESF HOMEPAGE

FSE-ESF [MAILING LIST]
ESF-FSE LISTS
- EUROPEAN LIST (fse-esf)
- FRENCH LIST (CIFs)
- ALL THE LISTS

FSE-ESF [SEARCH]
SEARCH IN THE SITE
ADVANCED RESEARCH
 
Memoria Viva // Paris 2003 Reports // Confrontations and articulations //

L’Europe porte en elle l’antidote au capitalisme à outrance [fr]
3 December 2003

 

L’Europe traverse aujourd’hui une crise qui prend des aspects multiples : économique, politique, institutionnelle, mais qui est d’abord une crise de conscience : à quoi servent aujourd’hui ses moyens économiques, sa richesse culturelle, son patrimoine naturel et ses acquis sociaux, si c’est pour tout fondre dans une uniformisation régressive ?

Une réponse s’esquisse autour d’une conception forte du développement durable, plus perceptible depuis un an :

l’irruption d’une opinion publique européenne et une mobilisation massive de la société civile se sont opérées sur des enjeux planétaires, de la paix et de la guerre et des relations entre le Nord et le Sud ; mais elle pose du même coup la question de savoir comment l’Europe peut être acteur d’une transformation des rapports internationaux.

cette mobilisation n’a cependant pas été suffisante pour inverser le cours des choses : la convergence des mouvements citoyens trouve en face d’elle un système institutionnel démocratiquement déficient et cloisonné, aux antipodes du besoin de participation à la base ;

lutter contre la guerre, ce n’est pas seulement défiler dans nos rues pour la paix. Celle-ci ne peut être que la résultante d’une façon différente de penser et réaliser le devenir de l’humanité, à laquelle l’Europe doit prendre sa part.La possibilité d’un autre monde passe par la possibilité d’une autre Europe.

Le paradoxe historique actuel veut que, si l’Europe a participé des dérives de la mondialisation ultra-libérale, elle porte aussi en germes ce qui en est l’antidote. Elle ne veut plus n’être qu’un marché ? Poussons la à faire place au citoyen et non au seul consommateur de marchandises, à restaurer et défendre les biens publics notamment environnementaux, à retrouver sa capacité de transformation sociale. Et à faire cause commune avec la partie du monde qui a besoin moins d’une croissance destructive que d’un développement créatif.

Et si on essayait de réunir les citoyens autour de cette idée, afin de prendre une initiative pour une mise en œuvre réelle - loin des tentatives actuelles de récupération - du développement par l’Union Européenne...

Association 4D






 
article au format texte pour impression Print this article
ORGANISATIONS
No organisation for this doc
> All the organisations


SPEAKERS
- MOUSEL Michel
>> All the speakers


THEMES
- BUILDING OF EUROPE
>> All the thematics


COUNTRIES/REGIONS
- EUROPE
>> All the countries/regions
FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum
Website built with SPIP, free-software | Hosted by the RAS, Union and Organization Network | CONTACTS | WEBMASTER | FRONT |ADMIN