FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum - Les femmes migrantes et demandeuses d’asile face aux lois et aux politiques européennes
[FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum]
Back to the frontpage
MALMÖ 2008 | ATHENA 2006 | LONDON 2004 | PARIS 2003 | FIRENZE 2002
FSE-ESF - Menu
Prep Process (EPA-AEP)
About ESF 2012
About Istanbul 2010
About Malmö 2008
About Athens 2006
About London 2004
About Paris 2003
About Firenze 2002

Europe on the move
European Conferences/Manifestations
Analysis/ statements for a better world

Social Forums in the World
World Social Forum
Southern Africa Social Forum (SASF)
South Asia Social Forum (SASF)
Mesopotamia Social Forum

European Social Forum Networks
Correos de los movimientos sociales
Public services
Charter // another Europe
Education

Memoria Viva
Tools and contents
Athens 2006 Reports
London 2004 Reports
Paris 2003 Reports
Other docs Paris 2003
Social Movements

FSE-ESF [ACCESS WORKSPACE]
NEW WORKSPACE
OPEN ESF HOMEPAGE

FSE-ESF [MAILING LIST]
ESF-FSE LISTS
- EUROPEAN LIST (fse-esf)
- FRENCH LIST (CIFs)
- ALL THE LISTS

FSE-ESF [SEARCH]
SEARCH IN THE SITE
ADVANCED RESEARCH
 
Memoria Viva // Paris 2003 Reports // Against racism, xenophobia and exclusion //

Les femmes migrantes et demandeuses d’asile face aux lois et aux politiques européennes [fr]
5 December 2003

 

Même si les législations et les réglementations des Etats européens n’incluent pas de discrimination explicite contre les femmes migrantes ou demandeuses d’asile par rapport aux hommes dans la même situation, les effets de ces lois et les pratiques des Etats sont particulièrement néfastes pour elles. Ainsi beaucoup sont placées dans un situation de dépendance conjugale lorsqu’elles peuvent se voir délivrer un titre de séjour en raison de leur mariage. Le droit d’asile en raison des persécutions et discriminations sexistes n’est pas reconnu, sauf au cas par cas. La fermeture des frontières les atteint particulièrement en raison de la féminisation des migrations et favorise le développement de l’exploitation sexuelle organisée des femmes. En outre les femmes sans papiers peuvent, du fait de leur situation de non droit, l’objet de violences spécifiques en tant que femmes.

Alternatives

- Outre les revendications générales (liberté de circulation et d’installation, régularisation des personnes sans papiers) : Un statut d’autonomie pour les femmes venant en Europe par le regroupeemnt familial ou épouses d’un ressortissant européen, indépendant de leur situation conjugale. La lutte contre les violences faites à toutes les femmes, sans négliger la situation des femmes sans titre de séjour ou avec un titre de séjour précaire. Le droit d’asile pour les femmes victimes de persécutions sexistes ou lesbophobes, de discriminations structurelles, de violences, que l’auteur soit un Etat ou non.

Mise en oeuvre

- Par la prise en compte de la double oppression des femmes étrangères tant par les mouvements de femmes que par les mouvements de défense des droits des étrangers.
- Par une pression organisée et publique sur les Etats et les institutions de l’Union européenne.
- Rendre visibles les femmes migrantes et demandeuses d’asile comme actrices politiques et plus d’écho donné à leur parole.






1 Message

 
article au format texte pour impression Print this article
ORGANISATIONS
No organisation for this doc
> All the organisations


SPEAKERS
- LESSELIER Claudie
>> All the speakers


THEMES
- GENDER
- DISCRIMINATION
- ASYLUM RIGHT
- MIGRANTS
>> All the thematics


COUNTRIES/REGIONS
No key-word for this doc
>> All the countries/regions
FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum
Website built with SPIP, free-software | Hosted by the RAS, Union and Organization Network | CONTACTS | WEBMASTER | FRONT |ADMIN