[FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum]
Back to the frontpage
MALMÖ 2008 | ATHENA 2006 | LONDON 2004 | PARIS 2003 | FIRENZE 2002
FSE-ESF - Menu
Prep Process (EPA-AEP)
About ESF 2012
About Istanbul 2010
About Malmö 2008
About Athens 2006
About London 2004
About Paris 2003
About Firenze 2002

Europe on the move
European Conferences/Manifestations
Analysis/ statements for a better world

Social Forums in the World
World Social Forum
Southern Africa Social Forum (SASF)
South Asia Social Forum (SASF)
Mesopotamia Social Forum

European Social Forum Networks
Correos de los movimientos sociales
Public services
Charter // another Europe
Education

Memoria Viva
Tools and contents
Athens 2006 Reports
London 2004 Reports
Paris 2003 Reports
Other docs Paris 2003
Social Movements

FSE-ESF [ACCESS WORKSPACE]
NEW WORKSPACE
OPEN ESF HOMEPAGE

FSE-ESF [MAILING LIST]
ESF-FSE LISTS
- EUROPEAN LIST (fse-esf)
- FRENCH LIST (CIFs)
- ALL THE LISTS

FSE-ESF [SEARCH]
SEARCH IN THE SITE
ADVANCED RESEARCH
 
Memoria Viva // Paris 2003 Reports // Against racism, xenophobia and exclusion //

La scolarisation des enfants rroms en France [fr]
23 February 2004

La scolarisation est obligatoire pour tous les enfants au-dessous de seize ans résidant sur le territoire national.

Mais Pour les enfants rroms, cette loi n’est pas apliquée. Quels sont les obstacles et les difficultés que rencontrent les familles dans l’inscription de leurs enfants à l’école ? Comment y remédier ?



 

La scolarisation est obligatoire pour tous les enfants (y compris de nationalité étrangère) au-dessous de seize ans résidant sur le territoire national (cf article L131-1 du Chapitre Ier du code de l’Education).

Pour les enfants rroms, cette loi ne s’applique pas alors que les familles souhaitent une instruction de leurs enfants. Sur environ 400 enfants au-dessous de seize ans dans la région parisienne, seulement une quarantaine est scolarisée.

Ils restent pour la plupart sur les terrains toute la journée. Quels sont les obstacles et les difficultés que rencontrent les familles dans l’inscription de leurs enfants à l’école ? Comment y remédier ?

Les obstacles rencontrés

Au sein de l’éducation nationale :

  • Sureffectif dans les classes et relations Roms-Gadjé quelquefois difficiles
  • Absence de classes CLIN (classes pour les non-francophones)
  • Absence de personnel spécifiquement formé

Au sein des établissements administratifs et des collectivités locales:

  • Les municipalités, responsables de l’inscription des enfants, bloquent souvent la scolarisation avec le prétexte selon lequel on ne sait pas combien de temps les familles vont rester sur le terrain
  • Ramassage scolaire
  • Restauration scolaire
  • Vaccinations
  • Les domiciliations : de moins en moins de structures en établissent (la loi dit que c’est au CCAS de les faire) or elles sont obligatoires pour une inscription.

Au sein des familles :

  • Une grande motivation est exprimée mais le problème de la langue est le principal obstacle pour faire toutes les démarches administratives.
  • Le souci de la survie : pour satisfaire les besoins élémentaires de la vie quotidienne (nourriture, soins...) dans un contexte d’urgence, la mendicité avec un enfant rapporte de l’argent.
  • La honte d’envoyer leurs enfants pas toujours propres et pas très bien habillés.

Les perspectives d’avenir

Un projet d’intensification de la scolarisation financé par le CCFD est en cours :

  • Sensibiliser, accompagner les parents dans leur démarche, leur faire prendre conscience des enjeux de la scolarisation, leur apprendre les méthodes d’inscription en diffusant la cassette (en langue roumaine) réalisée par Caravane Film et l’ASAV à destination des nouveaux arrivants.
  • Soutenir les divers acteurs (institutions scolaires, Inspection Académique, municipalités, CASNAV, CEFISEM...) et les équipes enseignantes (médiation dans les écoles, soutien scolaire...) et former un comité de suivi.

La scolarisation est un enjeu majeur pour l’émancipation des Roms au sein des sociétés. Le changement des mentalités en dépend mais il faut cependant rester vigilant à une éventuelle assimilation des Roms et à une perte de leur identité basée notamment sur la langue Romani.






1 Message

 
article au format texte pour impression Print this article
ORGANISATIONS
- ASAV
> All the organisations


SPEAKERS
No key-word for this doc
>> All the speakers


THEMES
- EDUCATION
- RROMS
>> All the thematics


COUNTRIES/REGIONS
- FRANCE
>> All the countries/regions
FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum
Website built with SPIP, free-software | Hosted by the RAS, Union and Organization Network | CONTACTS | WEBMASTER | FRONT |ADMIN