FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum - Europe, terre d’écueils !
[FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum]
Back to the frontpage
MALMÖ 2008 | ATHENA 2006 | LONDON 2004 | PARIS 2003 | FIRENZE 2002
FSE-ESF - Menu
Prep Process (EPA-AEP)
About ESF 2012
About Istanbul 2010
About Malmö 2008
About Athens 2006
About London 2004
About Paris 2003
About Firenze 2002

Europe on the move
European Conferences/Manifestations
Analysis/ statements for a better world

Social Forums in the World
World Social Forum
Southern Africa Social Forum (SASF)
South Asia Social Forum (SASF)
Mesopotamia Social Forum

European Social Forum Networks
Correos de los movimientos sociales
Public services
Charter // another Europe
Education

Memoria Viva
Tools and contents
Athens 2006 Reports
London 2004 Reports
Paris 2003 Reports
Other docs Paris 2003
Social Movements

FSE-ESF [ACCESS WORKSPACE]
NEW WORKSPACE
OPEN ESF HOMEPAGE

FSE-ESF [MAILING LIST]
ESF-FSE LISTS
- EUROPEAN LIST (fse-esf)
- FRENCH LIST (CIFs)
- ALL THE LISTS

FSE-ESF [SEARCH]
SEARCH IN THE SITE
ADVANCED RESEARCH
 
Memoria Viva // Paris 2003 Reports // Against racism, xenophobia and exclusion //

Europe, terre d’écueils ! [fr]
3 January 2004

 

La politique d’asile et d’immigration de l’Union européenne telle qu’elle se dessine aujourd’hui pose chaque jour davantage de questions quant aux droits des ressortissants non communautaires qui souhaitent s’installer et vivre dans l’Union européenne. C’est sans doute pour cette population que les violations des droits sont les plus graves et les plus fréquentes. La jonction systématique de l’immigration et de l’asile aux questions de coopération policière et judiciaire constitue une double difficulté. D’une part, sur le fond, elle tend à privilégier une vision biaisée de la réalité. L’association systématique des deux sujets tend naturellement à provoquer une approche d’abord sécuritaire du phénomène des migrations. D’autre part, sur la forme, elle incite l’opinion publique à considérer le phénomène d’abord comme un problème sécuritaire.

Dans une étude consacrée à la politique d’asile et d’immigration de l’Union européenne, l’Institut Royal des Relations Internationales (Belgique) note ainsi que « l’action de l’Union demeure déséquilibrée en faveur des mesures de type sécuritaire. Les quelques mesures attribuant des avantages ou favorisant l’immigration, demeurent minimalistes. Derrière un discours modéré et souvent volontariste, la réalité des faits est que l’Union ne construit pas une politique migratoire intégrée : elle se limite à établir des règles restrictives qui doivent aujourd’hui être complétées en donnant une plus grande priorité à l’intégration... »

Alternatives

- Séparation des questions asile/immigration. Débat réel sur migrations en UE. Liberté de circulation et d’installation. Régularisation du séjour des clandestins et illégaux.

- Respect de la Convention de Genève sur l’asile. Respect de ses obligations internationales par l’UE et ses états membres.

Mise en oeuvre

- Réflexion sur l’accueil et l’insertion sociale des étrangers et des personnes d’origine étrangère. Droit de vote des étrangers. Droits de l’Homme pour tous.

- Changement des mentalités et discours des décideurs politiques : arrêt de la propagation de l’image criminalisante de l’étranger ou du demandeur-profiteur.

- Fermeture des centres de rétention. Arrêt des expulsions. Garantie du droit d’asile par mise en place d’une procédure respectueuse des garanties juridictionnelles les plus élémentaires et des droits des demandeurs.






 
article au format texte pour impression Print this article
ORGANISATIONS
No organisation for this doc
> All the organisations


SPEAKERS
- Van RAEMDONCK Dan
>> All the speakers


THEMES
- CIVIL AND POLITICAL RIGHTS
- ASYLUM RIGHT
- MIGRATION POLICY
>> All the thematics


COUNTRIES/REGIONS
- EUROPE
>> All the countries/regions
FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum
Website built with SPIP, free-software | Hosted by the RAS, Union and Organization Network | CONTACTS | WEBMASTER | FRONT |ADMIN