FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum - D’un monde subi à un monde choisi : systèmes d’échanges locaux et systèmes monétaires régionaux
[FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum]
Back to the frontpage
MALMÖ 2008 | ATHENA 2006 | LONDON 2004 | PARIS 2003 | FIRENZE 2002
FSE-ESF - Menu
Prep Process (EPA-AEP)
About ESF 2012
About Istanbul 2010
About Malmö 2008
About Athens 2006
About London 2004
About Paris 2003
About Firenze 2002

Europe on the move
European Conferences/Manifestations
Analysis/ statements for a better world

Social Forums in the World
World Social Forum
Southern Africa Social Forum (SASF)
South Asia Social Forum (SASF)
Mesopotamia Social Forum

European Social Forum Networks
Correos de los movimientos sociales
Public services
Charter // another Europe
Education

Memoria Viva
Tools and contents
Athens 2006 Reports
London 2004 Reports
Paris 2003 Reports
Other docs Paris 2003
Social Movements

FSE-ESF [ACCESS WORKSPACE]
NEW WORKSPACE
OPEN ESF HOMEPAGE

FSE-ESF [MAILING LIST]
ESF-FSE LISTS
- EUROPEAN LIST (fse-esf)
- FRENCH LIST (CIFs)
- ALL THE LISTS

FSE-ESF [SEARCH]
SEARCH IN THE SITE
ADVANCED RESEARCH
 
Memoria Viva // Paris 2003 Reports // Against the logic of profit //

D’un monde subi à un monde choisi : systèmes d’échanges locaux et systèmes monétaires régionaux [fr]
27 February 2004

 

AVERTISSEMENT : Nous avons rencontré beaucoup de difficultés à restituer l’ensemble des thèmes abordés dans ce séminaire, car en raison d’un problème d’effectifs pour la traduction, un grand nombre de passages sont restés sans traduire.

Principaux thèmes

Généraux :

- Participation à la construction d’un autre monde passe la transformation de l’économie à travers l’élaboration des projets alternatifs comme les systèmes d’échanges locaux et les monnaies complémentaires

- La création d’entreprises locales intégrées à un réseau, favorise la mise en œuvre et le développement des systèmes d’échanges locaux et des monnaies complémentaires

Le succès de ce type de projets repose beaucoup sur la logique d’ancrage sur le territoire

- Ces types de projets ne favorisent pas forcément l’articulation avec les autres acteurs de l’économie sociale et solidaire : il faudrait travailler dans ce sens-là

- Les alternatives économiques se développent plus facilement dans les pays avec des budgets réduits car l’Etat est moins fort et par conséquent plus perméable

Sur les monnaies complémentaires :

- Sur la base que l’argent est un accord passé au sein d’une communauté pour utiliser quelque chose comme mode de paiement ; ce qui prime donc sur la valeur de la monnaie peut très bien être le principe de bien collectif, si on le veut.

- La monnaie apparaît comme un moyen d’échange avec une valeur neutre, ce qui est important est la façon dont les gens utilise cet outil.

- Dans le cas des monnaies complémentaires, la quantité d’argent qui circule n’est pas fixée dans une logique d’accumulation mais en fonction des besoins des personnes. La circulation de l’argent est dont très importante, car de cette façon l’argent travaille pour les gens qui l’utilisent.

- La réussite des monnaies complémentaires repose sur un idéal de vie, dans lequel le travail n’est pas seulement un moyen d’avoir de l’argent, c’est avant tout une façon de mettre l’accent sur la personne, sur les relations de réciprocité et solidarité entre les gens, sur la responsabilité par rapport à l’environnement.

- Le but des monnaies alternatives peut être celui de créer un rapport de complémentarité entre la monnaie sociale, la monnaie nationale et la monnaie internationale. Il s’agit de créer des hiérarchies entre les systèmes monétaires car chaque monnaie a un sens et une utilisation différente.

Sur les systèmes d’échange local :

- Les systèmes d’échange local, fondés sur l’échange de biens et de services, bénéficient en premier lieu aux populations fragilisées

- Le succès de ces systèmes repose sur une logique de réciprocité en cercle où le lien de l’échange est aussi important que le résultat, c’est à dire le bien.

- La valeur de change au sein des SEL français par exemple, est fixée en fonction des possibilités de la personne qui demande le service ou le bien.

- Les systèmes d’échange local sont plus que des structures de prestations de service. Ils sont porteurs de changement car ils ne se limitent pas à la critique du système économique dominant, ils proposent des alternatives où l’altérité est au centre des transformations.

Propositions alternatives

1) Créer des systèmes de monnaies complémentaires fondés sur une vision humaniste, où l’argent est juste un outil d’échange avec une valeur neutre. Ces projets peuvent s’appuyer sur d’autres organismes comme les banques éthiques pour créer des fonds de maternité, de soutien, de développement.

2) Créer des systèmes d’échange local où les gens peuvent échanger des biens et des services, dans un cadre géographique limité.

3) Créer un système de monnaie électronique, à travers des cartes magnétiques ou des cartes à puces, afin de faire de la monnaie un moyen d’échange de services et de biens à forte valeur sociale et pas une fin en soi. L’idée est que cette monnaie électronique serve à acheter des biens écologiques et à utilité sociale. Redonner aux gens un pouvoir d’achat mais pas pour n’importe quel type de bien.

4) Créer des systèmes d’échange autosuffisants dans des espaces culturellement et géographiquement cohérents, c’est à dire plus en fonction des frontières naturelles qu’en fonction des frontières politiques. Mettre les surplus de biens, de services ou de monnaies dans une caisse collective qui appartient à la communauté. Faire de la monnaie un moyen de régulation au sein de la communauté pour des activités d’utilité publique ou sociale

5) Rassembler les différentes initiatives européennes sur les systèmes d’échanges et sur les monnaies complémentaires pour pouvoir dialoguer en bloc avec les autorités compétentes et développer le système. Le but est de construire une logique complémentaire européenne comme alternative à l’euro : la proposition du « Regio »

6) Elaborer une charte sur des principes d’éthique, de réciprocité et de solidarité afin de défendre les objectifs des monnaies complémentaires et des systèmes d’échange local.

Mise en oeuvre des alternatives

1) Pour mettre en œuvre les monnaies complémentaires, il faut inscrire le projet au niveau local, s’appuyer sur une communauté, développer plusieurs activités sociales, construire un réseau avec les différents acteurs de l’économie social et solidaire pour faire circuler la monnaie complémentaire. Pour des questions de légalité, la valeur de la monnaie complémentaire peut être la même que celle de la monnaie officielle.

2) Pour rompre avec la logique du marché, il faut mettre en place des unités de valeur nouvelles, comme le temps. C’est une façon de valoriser le travail ou les services rendus par les personnes. Pour sensibiliser les gens à ces nouvelles pratiques et principes, il faut développer des projets d’éducation populaire.

3) Inscrire le projet de monnaie électronique dans le cadre local, territorial et lancer plusieurs expériences parallèles au niveau européen pour évaluer les résultats. Réfléchir sur des moyens de fidélisation des certaines entreprises pour participer au projet. Faire prévaloir le principe de bien collectif et faire circuler la monnaie pour qu’elle ne perd pas sa valeur.

4) Mettre en circulation un symbole d’argent comme un moyen d’échange mais aussi d’autres systèmes pour permettre aux PME de faire des échanges de services entre elles. Faire que l’argent reste dans la région pour la réinvestir : le Régio comme proposition. Mettre les surplus de biens ou de services dans une caisse collective qui appartient à la communauté. Inciter la consommation locale pour produire localement.






1 Message

 
article au format texte pour impression Print this article
ORGANISATIONS
- Alliance pour un monde responsable, pluriel et solidaire
- Fédération européenne de Finances et Banques Ethiques et Alternatives (FEBEA)
- Foundation for the Economics of Sustainability (FEASTA)
- GEN Europe
- New Economic Foundation
- Sistema di reciprocite (SRI)
- Strohalm Foundation
> All the organisations


SPEAKERS
No key-word for this doc
>> All the speakers


THEMES
- SOCIAL AND REDISTRIBUTIVE ECONOMY
>> All the thematics


COUNTRIES/REGIONS
No key-word for this doc
>> All the countries/regions
FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum
Website built with SPIP, free-software | Hosted by the RAS, Union and Organization Network | CONTACTS | WEBMASTER | FRONT |ADMIN