FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum - L’exploitation maximum : l’univers du travail précaire
[FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum]
Back to the frontpage
MALMÖ 2008 | ATHENA 2006 | LONDON 2004 | PARIS 2003 | FIRENZE 2002
FSE-ESF - Menu
Prep Process (EPA-AEP)
About ESF 2012
About Istanbul 2010
About Malmö 2008
About Athens 2006
About London 2004
About Paris 2003
About Firenze 2002

Europe on the move
European Conferences/Manifestations
Analysis/ statements for a better world

Social Forums in the World
World Social Forum
Southern Africa Social Forum (SASF)
South Asia Social Forum (SASF)
Mesopotamia Social Forum

European Social Forum Networks
Correos de los movimientos sociales
Public services
Charter // another Europe
Education

Memoria Viva
Tools and contents
Athens 2006 Reports
London 2004 Reports
Paris 2003 Reports
Other docs Paris 2003
Social Movements

FSE-ESF [ACCESS WORKSPACE]
NEW WORKSPACE
OPEN ESF HOMEPAGE

FSE-ESF [MAILING LIST]
ESF-FSE LISTS
- EUROPEAN LIST (fse-esf)
- FRENCH LIST (CIFs)
- ALL THE LISTS

FSE-ESF [SEARCH]
SEARCH IN THE SITE
ADVANCED RESEARCH
 
Memoria Viva // Paris 2003 Reports // Against the logic of profit //

L’exploitation maximum : l’univers du travail précaire [fr]
3 January 2004

 

Pour diminuer le chômage de masse et de longue durée, sans augmenter le coût du travail, voire en le diminuant, les gouvernements de l’Union européenne généralisent toutes les formes de travail précaire et la flexibilité. Pour sortir du chômage, il faut accepter n’importe quel emploi, à n’importe quel prix et conditions, sous peine de perdre toute possibilité de revenu, avec toutes les conséquences que cela entraîne pour l’existence.

C’est ce qu’ils appellent les « politiques actives » pour faire reculer le chômage. Ce processus va encore se renforcer avec l’élargissement à 25 pays, le coût du travail dans les ex-pays de l’Est étant très faible. Nous voulons faire le point ensemble pour voir où en est pays par pays de l’application de ces politiques.

Pour aussi voir comment contrer une telle offensive de précarisation générale. Comment syndicats et associations peuvent s’unir non seulement pour abolir le chômage mais aussi pour qu’un véritable droit à l’emploi et à la formation avec les droits sociaux afférents soit reconnu dans l’Union européenne ?






 
article au format texte pour impression Print this article
ORGANISATIONS
No organisation for this doc
> All the organisations


SPEAKERS
No key-word for this doc
>> All the speakers


THEMES
- UNIONS
- LABOUR
- SOCIAL INSECURITY
>> All the thematics


COUNTRIES/REGIONS
- EUROPE
>> All the countries/regions
FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum
Website built with SPIP, free-software | Hosted by the RAS, Union and Organization Network | CONTACTS | WEBMASTER | FRONT |ADMIN