FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum - Abolir la dette pour libérer le développement
[FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum]
Back to the frontpage
MALMÖ 2008 | ATHENA 2006 | LONDON 2004 | PARIS 2003 | FIRENZE 2002
FSE-ESF - Menu
Prep Process (EPA-AEP)
About ESF 2012
About Istanbul 2010
About Malmö 2008
About Athens 2006
About London 2004
About Paris 2003
About Firenze 2002

Europe on the move
European Conferences/Manifestations
Analysis/ statements for a better world

Social Forums in the World
World Social Forum
Southern Africa Social Forum (SASF)
South Asia Social Forum (SASF)
Mesopotamia Social Forum

European Social Forum Networks
Correos de los movimientos sociales
Public services
Charter // another Europe
Education

Memoria Viva
Tools and contents
Athens 2006 Reports
London 2004 Reports
Paris 2003 Reports
Other docs Paris 2003
Social Movements

FSE-ESF [ACCESS WORKSPACE]
NEW WORKSPACE
OPEN ESF HOMEPAGE

FSE-ESF [MAILING LIST]
ESF-FSE LISTS
- EUROPEAN LIST (fse-esf)
- FRENCH LIST (CIFs)
- ALL THE LISTS

FSE-ESF [SEARCH]
SEARCH IN THE SITE
ADVANCED RESEARCH
 
Memoria Viva // Paris 2003 Reports // Against war //

Abolir la dette pour libérer le développement [fr]
3 January 2004

 

La dette du Tiers Monde représente un transfert financier positif pour les Etats et institutions du Nord. La dette opère comme un mécanisme de pompage des richesses produites par le Sud et de leur transfert vers le Nord; elle est en outre un levier pour assurer à nouveau la subordination des pays de la périphérie aux pays du Centre. Sans annulation de la dette, il n’y a pas de développement possible et il n’y a plus de souveraineté nationale qui tienne. Cette annulation est largement étayée par des doctrines de droit international. Elle peut être directement mise en oeuvre par une volonté politique. La générosité n’est pas là où on pourrait le croire : les migrants qui travaillent dans les pays du Nord transfèrent à leurs familles 80 milliards de dollars par an. Beaucoup plus donc que l’Aide Publique au développement des pays riches (51 milliards de dollars en 2001).

La responsabilité de l’UE dans ce dossier est écrasante et particulièrement celle de ses Etats membres qui font partie du G8, du Club de Paris etc.

Propositions alternatives

- Annulation de la dette publique extérieure du Tiers Monde

- Création de fonds de développement (financement du développement) par l’annulation de la dette (ce qui implique l’arrêt des Plans d’ajustement structurel), la taxe de type Tobin, la rétrocession des biens mal acquis, l’arrêt des dépenses d’armement, l’impôt sur les grosses fortunes au niveau mondial, l’arrêt de l’échange inégal en matière de commerce, l’augmentation de l’Aide publique au développement (en dons et non plus en prêts), la création de nouvelles organisations internationales.

Mise en oeuvre des propositions

- Créer un rapport de force politique en avançant conjointement dans le Nord (particulièrement au niveau de l’UE) et dans le Sud;

- Appuyer les revendications du droit au développement par le droit international notamment la Charte de l’ONU et les pactes de l’ONU relatifs aux droits ;

- Avancer dans la possibilité de porter plainte contre le FMI et de la Banque mondiale.






 
article au format texte pour impression Print this article
ORGANISATIONS
No organisation for this doc
> All the organisations


SPEAKERS
- COMMANE Denise
>> All the speakers


THEMES
- FOREIGN DEBT
- SUSTAINABLE DEVELOPMENT
>> All the thematics


COUNTRIES/REGIONS
No key-word for this doc
>> All the countries/regions
FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum
Website built with SPIP, free-software | Hosted by the RAS, Union and Organization Network | CONTACTS | WEBMASTER | FRONT |ADMIN