[FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum]
Back to the frontpage
MALMÖ 2008 | ATHENA 2006 | LONDON 2004 | PARIS 2003 | FIRENZE 2002
FSE-ESF - Menu
Prep Process (EPA-AEP)
About ESF 2012
About Istanbul 2010
About Malmö 2008
About Athens 2006
About London 2004
About Paris 2003
About Firenze 2002

Europe on the move
European Conferences/Manifestations
Analysis/ statements for a better world

Social Forums in the World
World Social Forum
Southern Africa Social Forum (SASF)
South Asia Social Forum (SASF)
Mesopotamia Social Forum

European Social Forum Networks
Correos de los movimientos sociales
Public services
Charter // another Europe
Education

Memoria Viva
Tools and contents
Athens 2006 Reports
London 2004 Reports
Paris 2003 Reports
Other docs Paris 2003
Social Movements

FSE-ESF [ACCESS WORKSPACE]
NEW WORKSPACE
OPEN ESF HOMEPAGE

FSE-ESF [MAILING LIST]
ESF-FSE LISTS
- EUROPEAN LIST (fse-esf)
- FRENCH LIST (CIFs)
- ALL THE LISTS

FSE-ESF [SEARCH]
SEARCH IN THE SITE
ADVANCED RESEARCH
 
Memoria Viva // Paris 2003 Reports // Against war //

Désarmement nucléaire et démilitarisation de la recherche [fr]
3 January 2004

 

- Dave Knight pense qu’en ce moment le désarmement n’est pas réalisable. Au contraire, beaucoup de pays sont en train de penser à militariser l’espace ! Actuellement, les Etats Unis sont en train de développer la défense en Europe et les forces américaines exercent de facto leur contrôle et leur pression sur les pays alliés. Gert Harigel, ingénieur, en tant que savant, il est intéressé non seulement à la qualité, mais aussi à la quantité des armes. Pour tuer 1 personne sur le champs de bataille il faut 1 tonne d’armes chimiques.

Les armes chimiques n’ont jamais eu essentiellement un impact décisif sur le résultat final d’une guerre. Par contre, il est plus difficile et onéreux de s’en débarrasser. Le coût pour l’élimination de ces armes chimiques est majeur de 10 à 20 fois par rapport à leur coût de production et il y a aussi un problème pour incinérer de manière correcte et fiable ces armes. Le futur du désarmement, selon Gert Harigel, est très très sombre. Pour ce qui concerne l’arme nucléaire, il n’y a aucune action allant vers le désarmement : c’est plutôt le contraire.

- Dominique Lalanne, physicien nucléaire se demande comment l’Europe peut contribuer au désarmement nucléaire, vu que les Etats Unis viennent d’annoncer une nouvelle doctrine d’armes nucléaires sur les champs de bataille, avec l’utilisation des mini-nukes. Et encore, la conférence du désarmement nucléaire de Genêve est bloquée : les Etats Unis s’y opposent. Les mesures de désarmement nucléaire envisagées pour la France seraient l’arrêt de la rénovation des armes nucléaires et l’arrêt de la production d’armes nucléaires avec un déclanchement laser, qui permet malheureusement de fabriquer des mini-bombes nucléaires.

- Oliver Little, de CND, est préoccupé par le fait que les budgets européens prévoient une augmentation des parts dédiées à la défense militaire : qu’est-ce qu’on pourrait suggérer alors pour sortir de cette impasse ? D’abord, il faut faire attention à certains points faibles de ce système. Les campagnes pacifistes devraient souligner que, malgré les rapports d’alliance entre les Etats Unis et l’Europe, il y a aussi un phénomène en train de se produire : un éloignement de plus en plus visible des intérêts économiques entre l’Europe et les Etats Unis. Souligner cette distance, ce clivage, pourrait changer la situation.

- Jiri Matousek, INES, remarque que les conventions sur les armes chimiques augmentent au lieu de diminuer.

- Roland Nivet, Mouvement de la Paix, se demande quelle est aujourd’hui la conception de la culture de paix. Depuis le 11 septembre, on voit bien quelle est l’attitude, la réponse aux attaques terroristes : encore plus de militarisation. Donc les budgets militaires augmentent. Quelles solutions ? Ou l’Europe singe les Etats Unis, ou alors l’Europe joue un jeu ouvert et pacifiste, qui entreprend des partenariats avec des pays plus pauvres, pour les aider. Il faut faire avancer l’idée de la sécurité humaine, faire intervenir politiquement la société civile. D’où l’importance de la démocratie participative : on ne peut pas changer les choses si on n’a pas le droit de parler.






 
article au format texte pour impression Print this article
ORGANISATIONS
- Abolition 2000
- Campaign for Nuclear Disarmament
- Global network against nuclearisation of space
- INES
- Mouvement de la paix
- Syndicat national de l’enseignement supérieur (SNESUP)
- WSFW/FMTS
> All the organisations


SPEAKERS
No key-word for this doc
>> All the speakers


THEMES
- NUCLEAR DANGER
- MILITARISATION
>> All the thematics


COUNTRIES/REGIONS
No key-word for this doc
>> All the countries/regions
FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum
Website built with SPIP, free-software | Hosted by the RAS, Union and Organization Network | CONTACTS | WEBMASTER | FRONT |ADMIN