FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum - Logique de paix : Construire la résistance, construire des alternatives
[FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum]
Back to the frontpage
MALMÖ 2008 | ATHENA 2006 | LONDON 2004 | PARIS 2003 | FIRENZE 2002
FSE-ESF - Menu
Prep Process (EPA-AEP)
About ESF 2012
About Istanbul 2010
About Malmö 2008
About Athens 2006
About London 2004
About Paris 2003
About Firenze 2002

Europe on the move
European Conferences/Manifestations
Analysis/ statements for a better world

Social Forums in the World
World Social Forum
Southern Africa Social Forum (SASF)
South Asia Social Forum (SASF)
Mesopotamia Social Forum

European Social Forum Networks
Correos de los movimientos sociales
Public services
Charter // another Europe
Education

Memoria Viva
Tools and contents
Athens 2006 Reports
London 2004 Reports
Paris 2003 Reports
Other docs Paris 2003
Social Movements

FSE-ESF [ACCESS WORKSPACE]
NEW WORKSPACE
OPEN ESF HOMEPAGE

FSE-ESF [MAILING LIST]
ESF-FSE LISTS
- EUROPEAN LIST (fse-esf)
- FRENCH LIST (CIFs)
- ALL THE LISTS

FSE-ESF [SEARCH]
SEARCH IN THE SITE
ADVANCED RESEARCH
 
Memoria Viva // Paris 2003 Reports // Against war //

Logique de paix : Construire la résistance, construire des alternatives [fr] | en
16 December 2003

Un camp de la paix existe. I doit maintenir une certaine unité entre les différentes cultures, qui le composent, et les divers courants de pensée qui l’animent...



 

Un camp de la paix existe. Celui-ci doit maintenir une certaine unité entre les différentes cultures, qui le composent, et les divers courants de pensée qui l’animent. Ce camp doit aussi rester soudé sur certains grands sujets de société, anciens ou plus récents, et autour de certaines valeurs, de certains projets.Tandis que nous assistons à l’échec de la mondialisation, telle que la conçoivent les grands, les concepts de paix et de droits gagnent du terrain, partout dans le monde. Pourtant rien n’est encore gagné. Il est donc primordial de relancer la mobilisation. Notre point de mire étant, aujourd’hui, le forum mondial. En attendant, efforçons-nous de créer des réseaux entre les mouvements de mobilisation et les porteurs de projets pacifistes.

Mettons notre expérience en commun dans le domaine de la solidarité.Inspirons-nous de ce qu’il s’est passé, en ex-Yougoslavie, pendant la guerre, des actions menées par les mouvements pacifistes, en étroite collaboration avec les civils et les mouvements citoyens.

Inspirons-nous aussi de cette forme d’aide humanitaire, qui soutenait la démocratie et les droits de l’homme et de la forte mobilisation, qui s’opposait alors à la guerre.Prenons, sinon, exemple sur les actions menées par les mouvements pacifistes, au Proche Orient car il est temps, aujourd’hui, de pousser l’Union européenne, et plus généralement l’Europe, à jouer un rôle plus important dans le domaine de la paix. Les lois internationales peuvent et doivent être utilisées pour promouvoir la paix, contrer les logiques guerrières et les puissances économiques.

Toutefois, si la mondialisation semble renier toute forme de civilisation, l’opposition à cette mondialisation doit se faire dans le respect de la démocratie et des peuples. Le changement ne doit s’accompagner d’aucune violence - partie intégrante de la mondialisation.Il s’agit, par ailleurs, de relancer le désarmement tout en veillant à l’indépendance de notre mouvement.

Propositions alternatives

Nous présenterons au Forum social européen, à Paris, puis au Forum social mondial, de nouvelles campagnes, élaborées au niveau européen ou international telles qu’une nouvelle journée de mobilisation, sur le modèle de celle du 15 février, pour demander l’arrêt de la guerre en Irak. Nous présenterons aussi les propositions, faites par les mouvements de paix aux Etats-Unis pour que soit instaurée une paix juste au Proche Orient. Ces mouvements doivent d’ailleurs se réunir le 20 mars prochain.Nous voulons ensuite inciter l’Europe à inclure, dans sa Constitution, des articles énonçant clairement son refus de la guerre, son soutien à l’égalité des droits pour les migrants (droit de vote, droits sociaux) et au multiculturalisme (dans le bon sens du terme) ainsi que son souci de voir respecter et appliquer les lois relatives à l’environnement.

Aujourd’hui, la seule guerre autorisée est encore celle menée contre la faim et la seule paix valable, celle fondée sur la justice.






1 Message

 
article au format texte pour impression Print this article
ORGANISATIONS
- ARCI
> All the organisations


SPEAKERS
- BENETOLLO Tom
>> All the speakers


THEMES
- PEACE
- RESISTANCE
>> All the thematics


COUNTRIES/REGIONS
No key-word for this doc
>> All the countries/regions
FSE/ESF Forum social européen/European Social Forum
Website built with SPIP, free-software | Hosted by the RAS, Union and Organization Network | CONTACTS | WEBMASTER | FRONT |ADMIN